Cancer de la prostate : un test urinaire pour identifier les malades avec un bon pronostic

Les biomarqueurs urinaires peuvent mettre au jour la quantité de cellules cancéreuses dans une prostate, indiquant avec plus de certitude quels hommes ont besoin d’un traitement.

Movember est un évènement annuel qui sensibilise sur les maladies masculines telles que le cancer de la prostate, le plus fréquent chez l’homme. Il est plutôt rare avant 50 ans : la majorité des cas sont détectés vers 70 ans. Deux examens permettent de le dépister : le toucher rectal et le dosage de la PSA, l’antigène spécifique de la prostate. Mais chez les patients qui ont été diagnostiqués avec le cancer, un simple test urinaire permettrait d’identifier ceux qui sont à risque et qui ont besoin d’une surveillance active. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs britanniques de l’université d’East Anglia dont les résultats ont été publiés dans la revue Life.

Découvrez la suite de l’article ICI

Source : pourquoidocteur.fr
Crédit photo: CHINNAPONG/ISTOCK